Que sont les critères environnementaux, sociaux et de qualité de la gouvernance ?

La prise en compte de critères environnementaux, sociaux et de qualité de la gouvernance est liée à la notion de l’Investissement Socialement Responsable (ISR). Il s’agit d’appliquer des principes du développement durable à l’investissement. L’approche consiste « à prendre systématiquement en compte les trois dimensions que sont l’environnement, le social/sociétal et la gouvernance (ESG) en sus des critères financiers usuels. Les modalités de mise en œuvre peuvent revêtir des formes multiples fondées sur la sélection positive, l’exclusion ou les deux à la fois, le tout intégrant, le cas échéant, le dialogue avec les émetteurs. »

Les critères ESG comprennent trois dimensions :

  • Une dimension environnementale : désigne l’impact direct ou indirect de l’activité de l’entreprise sur l’environnement ;
  • Une dimension sociale/sociétale : relative à l’impact direct ou indirect de l’activité de l’entreprise sur les parties prenantes par référence à des valeurs universelles (droits humains, normes internationales du travail, lutte contre la corruption, etc…) ;
  • Une dimension de gouvernance : ensemble des processus, réglementations, lois et institutions influant sur la manière dont l’entreprise est dirigée, administrée et contrôlée. Cela inclut les relations qu’elle entretient avec ses actionnaires, sa direction et son Conseil d’Administration.

Pourquoi une telle politique ?

L’article L 533-22-1 du Code Monétaire et Financier dispose que : « les sociétés de gestion mettent à la disposition des souscripteurs de chacun des organismes de placement collectif ou des FIA (Fonds d’Investissement Alternatif) qu’elles gèrent une information sur les modalités de prise en compte dans leur politique d’investissement des critères relatifs au respect d’objectifs sociaux, environnementaux et de qualité de la gouvernance. » Trocadero Capital Partners, conformément à la réglementation en vigueur, a mis en place cette politique dont les principes ci-dessous présentent l’approche qu’elle a retenue concernant ces critères.

La politique retenue par Trocadero Capital Partners

Au-delà de la performance financière qui reste le principal objectif de Trocadero Capital Partners, une démarche de prise en compte des critères ESG est intégrée dans la politique d’investissement. Ces critères extra-financiers, qui sont importants au-delà de l’analyse fondamentale et financière, reflètent bien souvent les éléments incorporels des PME. Trocadero Capital Partners a ainsi intégré dans son processus d’investissement la collecte d’informations ESG et leurs prises en compte dans la décision de financement. En effet, une politique ESG peut améliorer la performance des PME dans la durée. Dans cette optique d’Investissement Socialement Responsable, Trocadero Capital Partners a également décidé de travailler avec une exclusion normative de certains secteurs de l’économie (armes, clonage humain, tabac, alcool et autres activités illégales).

Politique de risques et de durabilité

Déclaration sur les principales incidences négatives

L’objectif du document suivant est de présenter :

–    Comment les politiques de Trocadero Capital Partners (TCP) intègrent les risques de durabilité dans le processus de décision d’investissement conformément à l’article 3 du règlement Disclosure (règlement UE 2019/2088).
–    Une déclaration sur les politiques de diligence raisonnable concernant les principales incidences négatives, conformément à l’article 4 du règlement Disclosure (règlement UE 2019/2088), décrivant les éléments suivants :

  • Des informations sur les politiques de TCP concernant l’identification et la hiérarchisation des principales incidences négatives en matière de durabilité et des indicateurs liés ;
  • Une description des principales incidences négatives en matière de durabilité et de toute action prise ou, le cas échéant, prévue à cet égard ;
  • Une brève synthèse des politiques d’engagement ;
  • Une référence à l’adhésion de TCP à des codes de conduite responsable des entreprises et à des normes internationalement reconnues en matière de diligence et de reporting et, le cas échéant, au degré d’alignement avec les objectifs de l’accord de Paris.

En effet, le règlement Disclosure distingue deux catégories de risques ESG :

  • Le risque de durabilité existe lorsqu’il y a un événement ou une situation environnementale, sociale ou de gouvernance qui, s’il survient, pourrait avoir un impact négatif important sur la valeur d’un investissement (risque financier) ;
  • Les principales incidences négatives, d’autre part, sont les impacts négatifs des décisions d’investissement sur l’environnement, les aspects sociaux ou de gouvernance (risque non financier).

 

PRISE EN COMPTE DES RISQUES CLIMATIQUES ET DE LA BIODIVERSITE

TCP considère que le changement climatique et la biodiversité peuvent représenter des risques sur les investissements réalisés par les fonds gérés.

CHANGEMENTS CLIMATIQUES

TCP identifie le changement climatique comme un challenge pour l’économie et la société dans sa globalité.

En accord avec ses engagements et conformément à la législation (Article 29 de la loi Climat) qui imposent la transparence aux investisseurs sur i) leur exposition aux risques de changements climatiques et ii) leur contribution au financement de la transition énergétique et écologique, TCP évalue son exposition aux risques climatiques et mesure son empreinte carbone de manière régulière.

Cette information est consolidée et communiquée aux souscripteurs des fonds sur une base annuelle via les reporting annuels et le rapport ESG dédié.

CHANGEMENTS CLIMATIQUES

En parallèle de l’évaluation des risques financiers et ESG, la biodiversité est prise en compte au moment de l’analyse de sa matérialité. Ces risques sont pleinement intégrés dans notre processus de décision et sont régulièrement suivis tout au long de la période de détention des investissements du moment qu’ils sont considérés comme significatifs.

Des indicateurs qualitatifs et quantitatifs sont partie intégrante de :

  • Les due diligence préalables aux investissements,
  • Le reporting réalisé tout au long de la détention des investissements.

TCP couvre la biodiversité dans ses objectifs d’investissement lorsqu’elle est significative à travers l’analyse des élements suivants traités au cas par cas :

  • Existence d’une politique ou stratégie particulière ;
  • Engagements pris ;
  • Mise en place d’objectifs d’amélioration de la biodiversité ;
  • Suivi spécifique des KPIs par les sociétés du portefeuille.